Des voitures solaires conçues par des étudiants australiens

Judy Warner
|  Créé: March 19, 2018  |  Mise à jour: October 17, 2021

voiture solaire conçue par un étudiant

Judy Warner: Comment votre équipe s'est-elle formée ? Combien de voitures avez-vous créées à ce jour ? Pouvez-vous nous présenter Violet ?

Kristian Bojidarov: L'équipe Sunswift regroupe des étudiants de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud qui conçoivent et fabriquent les voitures solaires les plus avancées au monde, avec lesquelles ils participent à des courses. Grâce au savoir-faire acquis depuis la fondation de Sunswift en 1995, nous avons récemment terminé la fabrication de notre sixième véhicule, dénommé Violet.

À l'origine, les véhicules développés par Sunswift avaient pour mission d'être aussi efficaces et performants que possible. Ce fut notre orientation jusqu'en 2013 : nos modèles ne pouvaient accueillir que deux passagers et intégraient une matrice immense. Nous les avons mis à l'épreuve lors du Challenger Class et du World Solar Challenge. Depuis, nous avons pris un autre virage avec le développement de nos deux derniers modèles, eVe et Violet.

Contrairement à nos anciens modèles, le projet Violet a pour but de proposer un niveau supérieur dans le confort et dans l'esthétisme tout en étant très pratique. Pour ce faire, nous avons opté pour un design aérodynamique épuré. Notre modèle est muni d'un coffre à l'avant et à l'arrière, d'une caméra de recul, de capteurs de stationnement, d'un écran interactif avec GPS et d'un système de climatisation. Enfin,le véhicule peut désormais accueillir 4 passagers. En ce sens, Violet se rapproche énormément des modèles homologués pour la route. Notre équipe peut ainsi démontrer au grand public que les véhicules solaires ont un réel potentiel commercial.

Warner: Quel est votre objectif actuel pour la compétition du World Solar Challenge de cette année ?

Bojidarov: Malheureusement, la prochaine compétition n'aura lieu qu'en 2019. Néanmoins, l'équipe Sunswift sera prête le jour J. Le modèle Violet aura alors 2 ans, nous connaîtrons donc ses capacités techniques et ses limites sur le bout des doigts. Au cours des deux prochaines années, l'équipe Sunswift réalisera des modifications si nécessaire. En parallèle, nous ne cesserons de tester ses performances. Comme tout le monde, nous souhaitons nous placer en tête dans un maximum de catégories de la course tout en promouvant un futur plus responsable.

Warner: Combien de membres compte l'équipe Sunswift actuellement ? Combien d'entre eux sont chargés de l'électronique ?

Des étudiants avec une voiture solaireL'équipe Sunswift de l'UNSW avec le modèle Violet

Bojidarov: L'équipe actuelle de Sunswift est composée de 40 étudiants. Notre équipe électrique est composée de 10 étudiants qui travaillent sur la conception, la construction et le test du système électrique de notre voiture solaire. Pour autant, ce département ne regroupe pas que des étudiants en électronique, il s'agit d'un groupe hétéroclite : nous y trouvons des ingénieurs en mécatronique, des concepteurs de logiciels, des ingénieurs en énergies renouvelables et photovoltaïques ou encore des étudiants en science. Ces profils variés nous permettent d'avoir différents points de vue sur les challenges que nous devons relever.

Warner: Quels sont les principaux défis auxquels fait face l'équipe chargée de l'électronique et comment les surmontent-elle?

Bojidarov: L'un de nos plus grands défis concerne le système de communication des données de nos véhicules solaires, qui est un bus CAN (Controller Area Network). Nous pouvons utiliser ce bus pour tout contrôler : des panneaux de contrôle aux périphériques du véhicule (clignotants, phares, etc.). Nos bus utilisent des microcontrôleurs LPC comme contrôleur CAN, un circuit intégré USB UART comme interface de série, ainsi qu'un émetteur-récepteur CAN pour assurer l'échange de données entre le bus CAN et le contrôleur.

Notre véhicule de cinquième génération, eVe, utilise un bus CAN centralisé pour contrôler l'intégralité de son système électrique depuis une carte centrale. Le problème, c'est que le bon fonctionnement de la voiture repose entièrement sur cette carte. Pour surmonter cet obstacle, dans notre dernier modèle, Violet, nous avons décentralisé toutes les bases CAN et isolé notre disque dur sur un réseau distinct. Ainsi, en cas de dysfonctionnement, la majorité de notre réseau restera opérationnel.

Warner: Selon vous, en quoi faire partie de cette équipe permet de préparer les ingénieurs au monde du travail ?

Bojidarov: Sunswift offre un environnement synergique, où chaque équipe doit collaborer afin d'atteindre différents objectifs à court et long terme, ce qui est très utile pour tous nos étudiants. Comme nous appliquons de nombreuses méthodes de travail employées à l'international, le passage dans le monde du travail se fait bien plus simplement. De plus, les membres peuvent découvrir le travail réalisé par d'autres départements et sont souvent invités à y contribuer. Ainsi, les étudiants rejoignant Sunswift bénéficient d'un spectre de connaissances bien plus large, ce qui les aide à aborder les idées, les conceptions et les concepts sous un autre angle. Les ingénieurs de notre équipe sont ainsi bien plus compétitifs dans l'application des pratiques commerciales et opérationnelles. Parallèlement, notre équipe commerciale en apprend plus sur les procédés d'ingénierie et de conception, ce qui leur permet d'aller au-delà des chiffres et des statistiques lorsqu'ils évaluent un projet.

voiture solaire
Violet lors du Bridgestone World Solar Car Challenge

De plus, l'intérêt et le savoir-faire que les étudiants développent au cours de la participation au projet Sunswift leur permettent de se démarquer une fois dans la vie active. En effet, les étudiants sont capables de penser différemment et de proposer des solutions innovantes. Ces compétences sont essentielles dans de nombreuses sociétés et entreprises, notamment dans le monde compétitif et rapide dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Warner: Quand aura lieu la prochaine compétition et comment nos lecteurs pourront-ils suivre votre parcours ?

Bojidarov: L'équipe Sunswift compte à nouveau participer en 2019. Cela n'a pas encore été confirmé, et nous ne pouvons pas révéler plus de détails. Cependant, pour tout savoir sur les prochaines compétitions de Sunswift, suivez-nous sur Facebook (@UNSW Solar Racing Team), Twitter (@sunswift) et Instagram (@unswsunswift). Les compétitions possèdent généralement leur propre site Web, ce lien sera partagé sur nos réseaux sociaux à chaque fois que l'une d'entre elles commencera. Les deux prochaines années s'annoncent passionnantes !

Warner: Kristian, ce fut un réel plaisir de découvrir le travail incroyable réalisé par l'équipe Sunswift. Dites bonjour de notre part à tous les membres du projet. Nous sommes ravis de vous sponsoriser et nous suivrons vos progrès avec joie.

Bojidarov: Tout le plaisir est pour moi, Judy. Je tiens à remercier Altium pour son soutien sans faille !

A propos de l'auteur

A propos de l'auteur

Judy Warner a occupé divers rôles dans l'industrie électronique depuis plus de 25 ans. Elle a une formation en fabrication de PCB, circuits imprimés RF et micro-ondes, fabrications spécialisées, et plus particulièrement en applications militaires/ aéronautiques.

Judy a également été auteure, blogueuse et journaliste pour plusieurs publications industrielles telles que Microwave Journal, PCB007 Magazine, PCB Design007, PCD&F et IEEE Microwave Magazine. Elle est membre active du conseil d'administration de la Printed Circuit Engineering Association. En 2017, Judy a rejoint Altium au poste de directrice de l'engagement communautaire. En plus d'organiser le Podcast OnTrack et de créer la Newsletter OnTrack, elle a lancé AltiumLive, la conférence annuelle des utilisateurs d'Altium. Judy a une passion : fournir des ressources, aider les professionnels et défendre les intérêts des ingénieurs concepteurs de circuits imprimés dans le monde entier.

Articles les Plus Récents

Retournez à la Page d'Accueil