Votre nomenclature PCB est-elle résiliente ? - AltiumLive 2022

Alex Sapp
|  Créé: February 3, 2022  |  Mise à jour: March 28, 2022

Principaux points abordés:

  • Présentation d'Alex Sapp et de son parcours professionnel.
  • À propos de Nexar
  • Découvrez comment garantir la résilience de vos nomenclatures en utilisant les informations disponibles sur la chaîne d'approvisionnement
  • Vue d'ensemble de la disponibilité
  • Importance de l'utilisation d'un flux API

Autres ressources :

Transcription :

Alex Sapp :
Bonjour, je m'appelle Alex Sapp et j'interviens au cours de ce AltiumLive pour analyser la résilience de votre nomenclature. Tout au long de ma carrière dans le domaine de l'électronique, j'ai été exposé à la problématique suivante : les fabricants de produits électroniques cherchent des solutions alternatives lorsqu'ils sont dans l'impasse. Plus particulièrement au cours de ces deux dernières années, j'ai constaté que cette problématique prenait une place de plus en plus importante. C'est pourquoi je suis si sensible aux efforts déployés par les ingénieurs et les responsables de la chaîne d'approvisionnement dans le cadre de la conception et la planification.

Alex Sapp :
Si vous le voulez bien, je vais me présenter et vous expliquer plus en détail mes expériences passées. Je suis certifié dans plusieurs domaines, et aujourd'hui j'aimerais aborder la question de l'inspection des composants afin d'éviter les contrefaçons. Je possède plusieurs certifications. J'ai obtenu des certifications ISO et AS. Je suis un auditeur certifié. J'ai également des compétences en analyse de systèmes. J'ai obtenu une certification Six Sigma Green Belt lorsque je travaillais chez GE Healthcare Solutions. Et pendant cette période chez le fabricant, avant de passer à la distribution, j'ai été confronté à un certain nombre de problèmes que je vais aborder aujourd'hui. Ces problèmes ont en réalité un énorme impact sur vos ingénieurs, vos affaires et votre capacité à vous adapter aux tendances du marché.

Alex Sapp :
Nexar est une unité commerciale développée par l'équipe d'Altium, et je suis convaincu que c'est un excellent outil. Je suis très heureux de faire partie de ce projet et de vous montrer tout ce que nous avons accompli, et allons accomplir, pour la communauté de l'électronique. Ce projet est tellement novateur que nous allons même proposer les produits de nos concurrents sur cette plateforme, dans le but précis d'éliminer les frictions entre les acteurs de la chaîne d'approvisionnement, les ingénieurs, bref dans l'ensemble de l'écosystème. Et cette plateforme, en tant que service, fournira un accès programmatique via les applications Altium pendant l'étape de conception. Et, croyez-moi, c'est un projet passionnant. Nous avons donc hâte que vous rejoigniez notre communauté, que vous commenciez à utiliser les services de Nexar et que vous soyez les témoins de notre évolution, au fil des ans.

Alex Sapp:
L'exemple que je vais vous présenter aujourd'hui illustre une problématique rencontrée par tout le monde dans la chaîne alimentaire. Cette problématique concerne notamment les ingénieurs chargés de la conception et des composants, les chargés d'affaires, les modélisateurs de coûts d'exposition, les ingénieurs NPI, les acheteurs NPI, avant même qu'ils n'atteignent l'EMS, en supposant que le fabricant utilise ce procédé. Sans compter la pénurie des matières premières, les tarifs douaniers, les catastrophes naturelles, qui ont provoqué des incendies et nous ont contraint à fermer des usines. Puis nous avons dû faire face à la pandémie et toutes ces choses ont eu un impact sur les processus de conception des ingénieurs. Et, pour être honnête, cela affecte aussi nos procédés de fabrication. Ces dernières années ont démontré la nécessité de repenser nos relations commerciales et d'envisager une nouvelle approche de pollinisation croisée des données. Nous vivons une époque vraiment passionnante.

Alex Sapp :
La capacité à appréhender la viabilité, la conformité, la durabilité et la disponibilité de notre nomenclature est donc devenu un enjeu majeur. Et certains des points que je vais aborder aujourd'hui sont intrinsèquement liés à ces critères car ils représentent l'avenir en ce qui concerne nos offres de données en tant que produits. L'objectif d'aujourd'hui est donc d'apprendre comment garantir la résilience de vos nomenclatures en utilisant les informations disponibles sur la chaîne d'approvisionnement qui sont transmises à Altium 365 ou à Altium Designer via la prochaine version du logiciel.

Alex Sapp :
Ce sont vraiment des éléments que vous devez avoir en tête quand on considère toutes les interconnexions et la nature symbiotique de toutes ces parties distinctes. La majorité des personnes qui assistent à cette conférence et à ce webinaire se trouvent sur le côté gauche du terrain, où, dans l'espace de conception électronique, l'idée est d'unifier tous ces modèles de données, d'apporter une réelle continuité à toutes les informations de conception complexes qui sont nécessaires. Or, ce graphique montre une distinction claire entre les ingénieurs, la chaîne d'approvisionnement et la fabrication des produits. Ces produits que vous avez conçus avec tant de soin. Et n'oublions pas le temps passé à discuter de considérations techniques au sein des solutions de conception d'Altium.

Alex Sapp :
Tout en sachant que vous ne disposez pas d'une image globale, car il vous manque certaines données précises et visibles en temps réel d'éléments qui ont pu être fournis par le passé. Et à l'avenir, vous obtiendrez ces données pour que vous puissiez faire du mieux que vous pouvez avec ce que vous avez. Et c'est précisément ce que vous avez tous fait au fil des ans : concevoir les meilleurs produits avec les informations dont vous disposez. Et je pense que la présentation d'aujourd'hui vous ouvrira les yeux, du moins je l'espère, sur certaines des nouvelles solutions que nous avons conçues et sur l'absence de friction permettant d'obtenir des données plus facilement, plus précisément et plus rapidement.

Alex Sapp :
Nexar fait le lien entre toutes ces différentes composantes. Excusez-moi. Ce graphique illustre l'étendue de ce secteur et la manière dont la plateforme Nexar les réunira tous. Elle relie les chaînes de valeur de l'industrie de l'électronique afin d'augmenter la productivité et de mieux gérer les risques de production. Vous remarquerez que tous ces fournisseurs et toutes ces pièces du puzzle sont intrinsèquement liés les uns aux autres. Ils n'ont pas tous le même poids dans le chiffre d'affaires total, mais ils tous sont extrêmement importants. Rappelons qu'il s'agit d'une industrie qui pèse 2 000 milliards de dollars.

Alex Sapp :
L'une des choses qui me passionne, ainsi que bon nombre de mes collègues, c'est la transparence qui s'est développée grâce aux solutions cloud. Lorsque vous regardez ce graphique, vous constatez qu'il y a une séparation claire. Le côté gauche représente en quelque sorte le passé. De nombreux délais de fabrication n'ont pas été respectés. La chaîne d'approvisionnement était limitée. Et pour cette raison, les lignes de production ont été interrompues, en grande partie car les composants provenaient d'une seule et unique source. Les ingénieurs ne savaient peut-être tout simplement pas que des pénuries surviendraient et qu'ils devraient déployer plus d'efforts pour valider d'autres composants disponibles. Mais il y a également eu des mises en garde concernant les alternatives, car si vous ne disposez pas de toutes les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée ; vous faites au mieux avec ce que vous avez. Je vais donc analyser ce graphique de gauche à droite.

Alex Sapp :
Et vous constaterez que si on regarde les années 2018, 2019, la pénurie était déjà conséquente :  condensateurs céramiques multicouches, mémoire. Elle concernait de nombreux composants indispensables à la fabrication d'appareils électroniques que nous utilisons quotidiennement. C'était un réel défi, mais ce n'était que les prémices des pénuries les plus récentes où le simple fait de trouver des composants auprès de vos fournisseurs constituait une grande difficulté. Cela a contraint les équipes d'ingénieurs à trouver d'autres composants. Or, la dernière chose qu'ils veulent faire, c'est de repenser une carte. C'est un processus non seulement onéreux mais également chronophage. À cette époque, tous ces ingénieurs qualité des fournisseurs ont dû s'impliquer ; la chaîne d'approvisionnement a été impliquée. L'activité des ingénieurs sur le terrain s'est considérablement développée. Puis la loi sur les tarifs douaniers a été promulguée et les prix d'achat sont instantanément montés en flèche. La pénurie n'était donc pas la seule problématique.

Alex Sapp :
Vous deviez désormais supporter une hausse tarifaire de 25 %. Les gens ont du prendre des décisions. Fallait-il fabriquer des circuits imprimés avec ces composants déjà conçus, même avec une marge réduite de 25 % sur ces composants à cause de l'importation ? Nous avons dû prendre des décisions majeures et ces dernières ont impacté tous les acteurs de la chaîne de valeur. Puis la pandémie est survenue en 2020, et comme nous le savons tous, la pénurie est réapparue. Mais la situation dans laquelle nous nous trouvions était très intéressante, et à mon sens, c'est une très bonne chose, car c'est une bonne nouvelle pour l'industrie de l'Internet et la pollinisation croisée des données via des flux API. L'e-commerce nous a été imposé tout d'un coup. Nous devions travailler. Nous devions nous procurer des composants. Nous devions concevoir des PCB. Nous n'avions pas d'autre choix que de commencer à utiliser des outils comme Zoom et Altium 365. Il s'agit d'une incroyable évolution.

Alex Sapp :
Lorsque l'adoption des API, les interfaces de programmes d'application, s'est généralisée, j'ai trouvé ce phénomène très intéressant, car, dans ce contexte, la taille de votre entreprise, vos connaissances techniques ou le nombre de vos collaborateurs n'ont aucune importance. Honnêtement, beaucoup de gens ne savent pas comment exploiter les API. Et c'est la même chose pour les contrats... Désolé pour les fabricants de composants qui représentent des conglomérats de plusieurs milliards de dollars. Certains d'entre eux n'ont même pas d'API avec une pollinisation croisée des données en temps réel. Donc ça a vraiment changé le monde. C'était un paradigme, en quelque sorte. On a du utiliser l'e-commerce. Les solutions basées sur le cloud étaient ce qui pouvait se faire de plus intelligent. Et c'est à ce moment-là que nous avons eu notre « instant Netflix ». C'est à ce moment-là que nous avons compris que nous devions être présents sur le cloud. Nous savions déjà qu'il y avait ces conversations complexes avec de multiples parties prenantes dans le domaine de l'ingénierie, mais il y avait en plus le besoin de disposer d'informations sur la chaîne d'approvisionnement, les données techniques et les données de conformité.

Alex Sapp :
N'est-ce pas ? Qui n'est pas d'accord ? Tous ces éléments, les ingénieurs les connaissent bien et ont besoin de les connaître pour prendre une décision éclairée. Et lorsque les ingénieurs conçoivent les PCB, en réalité, c'est comme s'ils composaient une chanson sur laquelle le reste de la chaîne de valeur doit danser, à moins, bien sûr, qu'ils rencontrent des problèmes. En 2021, nous avons donc réalisé que nous devions développer davantage cette API que nous avons créé : l'API Nexar. La conformité technique et les données de la chaîne d'approvisionnement sont déjà disponibles dans Altium 365, mais l'équipe de Nexar ajoute désormais ces autres éléments. Nous arrivons donc ici au pic, si vous préférez, sur le côté droit du graphique, ici. Les solutions cloud offrent des données agnostiques, transparentes et en temps opportun. Nous n'avons rien à y gagner. Nous ne vendons pas de composants. Notre seul objectif est de fournir des données aussi précises et rapides que possible.

Alex Sapp :
Et maintenant, avec certains nouveaux outils que nous avons conçus, nous nous amusons à exploiter nos données. Ce qui est réjouissant pour l'avenir de notre entreprise, c'est que nous sommes désormais capables de relier les ingénieurs et les analystes de la chaîne d'approvisionnement, et ce, dès le début de la phase de conception. Bien que ça puisse sembler étrange, c'est le cas. Nous regardons en arrière tout en regardant vers l'avant. Nous examinons donc les délais, les disponibilités et les prix actuels. Mais lorsque vous faites ces sélections, savez-vous quelle était la curabilité de ce composant l'année dernière ? Ces composants sont-ils viables ? Ils font sans aucun doute partie du schéma « format, ajustement, fonction ». Mais sont-ils disponibles lorsque vous avez besoin de recourir à ces alternatives ? Je vais partager avec vous une expérience que j'ai vécue. À cette période, je travaillais pour GE Healthcare Solutions. J'étais certifié Six Sigma Green Belt et nous réalisions de nombreuses analyses.

Alex Sapp :
Et je me souviens que nous envoyions des listes de composants, soit plus de 100 000 références de fabricants, à la chaîne d'approvisionnement et que nous recevions des réponses fragmentées.

Alex Sapp :
Ils ne nous envoyaient pas vraiment de devis. Et nos nomenclatures était bloquées. Elles étaient bloquées par la Food and Drug Administration. Vous ne pouvez pas vous contenter de faire un ECO, y intégrer un nouveau composant et vous attendre à ce que ce tout se passe comme sur des roulettes. Et ces processus concernent directement des personnes malades. J'ai rencontré cette problématique au cours de ma carrière. J'étais responsable de service et je gérais de nombreux ingénieurs sur le terrain, qui utilisaient ces composants au niveau de la carte pour remettre en service une carte de circuit imprimé, un système, alors qu'un patient était en pleine radiothérapie.

Alex Sapp :
Le fait d'avoir besoin de ces composants spécifiques, sans qu'aucune alternative ne soit approuvée, génère de nombreux problèmes, car cela concerne des patients. Vous ne pouvez pas changer brusquement de cap et choisir les composants que vous voulez. C'est un processus. Je voudrais juste vous dire que je connais une entreprise qui a dû payer 7 millions de dollars car les fabricants n'ont pas été en mesure d'achever leur processus de fabrication. Mais j'y reviendrai plus tard. Il s'agissait d'un projet réalisé par un entrepreneur extrêmement fiable. Mais parlons maintenant de la résilience de votre nomenclature PCB. Que faites-vous à l'heure actuelle pour vous assurer que votre nomenclature PCB soit résiliente ? Jusqu'à présent, quels outils ont été mis à votre disposition ?

Alex Sapp :
Regardez ces trois étapes. Si vous le voulez bien, j'aimerais juste me concentrer sur les deux dernières. En effet, nous fournissons actuellement de nombreuses données via l'intégration API. Nous vous aidons donc à visualiser votre conception. Mais lorsque vous êtes confronté à ces inexorables pénuries et que vous devez identifier les alternatives adéquates, vous ne trouverez pas toujours la forme, l'ajustement et la fonction. Vous ne trouverez peut-être que les deux premiers éléments. La disponibilité est un facteur déterminant. Il est donc primordial, et je vous invite vraiment à le faire, d'envisager d'intégrer l'API Nexar à votre solution de conception, car elle renforcera votre capacité à le faire de manière méthodique et en toute sécurité. Ce qui est intéressant à analyser dans cette troisième étape, c'est de prendre ces différents éléments et les regarder un peu différemment. Et, bien souvent, vous entendez des gens qui disent qu'ils examinent en détail leur nomenclature, normalisent les données. Or, nous sommes des experts sur le sujet. Et je vais en parler dans les prochaines diapositives. Mais être capable de connaître la disponibilité d'un composant vous indique précisément à quel point vos solutions de repli sont efficaces. C'est comme ça.

Alex Sapp :
Vous pouvez consulter les délais de livraison des usines, affichés en ligne. Vous pouvez même consulter l'heure d'arrivée estimée du fournisseur. Mais ce n'est pas fiable à 100 %. Ce n'est pas déterminé. Tout peut arriver. C'est pourquoi nous soutenons qu'en examinant la disponibilité, en utilisant un service tel que l'intelligence de l'approvisionnement et de la conception de Nexar, un outil que nous sommes en train de mettre en œuvre, nous pouvons réellement contribuer à préparer le terrain en amont de sorte que la chaîne d'approvisionnement et le processus de fabrication réalisés ultérieurement se déroulent dans les meilleures conditions. Car lorsque vous êtes confronté à une pénurie, vous ne vous contentez pas de lutter contre la pénurie à un instant « T », vous tracez la voie de la réussite. Vous devez continuer à creuser et approfondir votre compréhension. Dans le même ordre d'idées, du point de vue de l'ingénierie et de la gestion de la chaîne d'approvisionnement, un exemple d'utilisation de ces données sur la curabilité a littéralement entraîné une diminution de 30 à 40 % des expéditions du côté de la chaîne d'approvisionnement. C'est tout simplement incroyable. Ensuite, je voulais vous parler de quelques points importants à retenir, et j'espère vraiment que vous vous en souviendrez. Le premier consiste à optimiser le processus de conception en utilisant une API robuste dans votre solution de conception.

Alex Sapp :
Lorsque vous entamez votre phase de conception avec une base de données optimale dans votre solution, vous êtes bien plus efficace. Désormais, les API individuelles sont excellentes et, à l'avenir, de nombreuses entreprises disposeront d'une API fournie par les plus grands distributeurs franchisés. Mais l'un des points essentiels à prendre en compte lorsque vous pensez à l'API de Nexar est qu'elle est complètement agnostique. Nous n'avons rien à y gagner. En fin de compte, notre objectif ultime est de transmettre, de vous montrer en temps réel, des données précises, des données techniques, la conformité et des données environnementales qui vous permettront d'être rapide et efficace, et votre fabricant nous importe peu. Vraiment. Notre objectif est de vous transmettre rapidement des données afin que vous preniez la meilleure décision. Car nous ne sommes pas tous égaux face au risque. Chacun a sa propre tolérance.

Alex Sapp :
Cette diapositive illustre vraiment dans quelle mesure, lorsque vous interrogez notre base de données, nos algorithmes de normalisation et notre logique d'analyse, peuvent vous aider. Cette solution m'est d'une grande aide et j'ai pu l'expérimenter sur le terrain. Elle vous permet d'identifier plus facilement les décisions à prendre, quels que soient les paramètres de recherche. Si vous regardez... Désolé. Si vous interrogez un numéro de composant qui contient différents caractères variables ou espaces, nous le normalisons. Une fois que vous l'avez intégré et que nous renvoyons ces données via l'API, vous verrez un petit exemple sur la droite, ici, où nous vous avons donné une réponse spécifique à une requête spécifique concernant un composant de micropuce. Et nous vous donnons exactement l'information que vous avez demandée. Ce qui est intéressant aussi, c'est que, que vous demandiez un quart de watt ou 0,2 t de watt, vous obtenez le même résultat. Pico, nano, micro, milli, kilo, mega, giga, peu importe.

Alex Sapp :
Et l'une des choses vraiment intéressantes à propos de notre API, qui est assez récente, est que nous sommes passés d'une API de repos à GraphQL. En d'autres termes, au lieu d'interroger notre base de données et d'obtenir cet énorme agrégat de données, après quoi vous devez découper et redécouper les données pour qu'elles vous soient utiles, vous interrogez maintenant notre API avec précision. Vous pouvez sélectionner : « uniquement ce fournisseur » ou « uniquement ce fabricant ». Parce que de nombreux fournisseurs et fabricants utilisent les mêmes numéros de composants, les mêmes références. En résumé, il s'agit d'un mécanisme de diffusion de données propres et concises directement dans votre système.

Alex Sapp :
Le prochain point à retenir sur lequel j'aimerais que vous vous penchiez est comment identifier en toute sécurité les alternatives lors d'une pénurie inévitable à l'aide de Altium Designer et Altium 365. Les prochaines diapositives porteront donc sur la bibliothèque de composants d'Altium 365. Puis nous allons commencer à examiner plus en détail Altium Designer. J'imagine que ces écrans vous sont familiers. Nous vous suggérons donc de les utiliser pour identifier en toute sécurité les risques au sein de votre bibliothèque de composants. Et comme je l'ai dit, ces écrans vous sont probablement familiers. Cette capture d'écran est celle du niveau bibliothèque d'Altium 365. Et vous pouvez constater que, parce que nous avons intégré les données de manière programmatique dans le processus, nous disposons désormais de données techniques et de conformité en temps réel sur la tarification, la disponibilité et les différentes alternatives que nous avons identifiées pour vous. Et vous constaterez que plusieurs avertissements apparaissent : si vous regardez la coloration rouge d'origine, par exemple, vous savez que vous devez vous concentrer sur des problèmes spécifiques.

Alex Sapp :
Cela peut signifier qu'il s'agit d'un composant provenant d'un fournisseur spécifique, uniquement disponible auprès d'un fournisseur, ou qui n'est fabriqué que par une seule entreprise. Il y a peut-être des problèmes de stock. Peut-être qu'il n'y a tout simplement pas de matériel ou pas suffisamment de matériel pour trouver une solution. Peut-être qu'il y a des composants en double. Et que le cycle de vie est risqué. Ces éléments sont toujours essentiels. Analysons plus en détail la bibliothèque Altium 365 pour identifier les différents problèmes. Cet écran identifie spécifiquement les problèmes de stock dans la chaîne d'approvisionnement. Il indique non seulement qu'il y a un problème avec ce composant en particulier, mais l'intérêt d'avoir toutes ces données sur un seul écran, c'est qu'il identifie également que ce composant particulier se trouve sur une autre nomenclature. Ainsi, lorsque vous analysez des données et que vous essayez d'effectuer des réparations sur une nomenclature problématique, il s'agit d'une opportunité unique. Encore une fois, vous obtenez des données plus transparentes, simplifiez vos processus et disposez plus rapidement de données clés. Dans le prochain écran de Altium Designer, vous êtes maintenant en mesure d'identifier les alternatives. C'est une fonctionnalité native de Altium 365. Il s'agit d'une fonctionnalité de Altium Designer. Et vous pouvez également identifier des fournisseurs qui ont le composant en stock.

Alex Sapp :
Mais j'aimerais que vous regardiez la colonne colorée au centre. Elle indique le cycle de vie du processus de fabrication. Dans ce cas, il peut s'agir d'un produit obsolète, d'un produit en fin de vie ou d'un produit non recommandé pour une nouvelle conception. Toutes ces informations sont essentielles afin de ne pas commettre d'erreurs lors de la phase de conception. Or, je connais de nombreux ingénieurs qui aiment réutiliser les mêmes composants. Donc lorsque vous éliminez ces éléments de l'équation et que vous les complétez avec des informations un peu plus critiques, vous pouvez commencer à prendre de bonnes décisions.

Alex Sapp :
Sur la droite, vous constaterez également des problèmes de stock, sur lesquels nous voulons évidemment attirer votre attention, car il se peut que vous ayez décidé de ne pas vous soucier de la fin de vie ou de l'obsolescence des produits. Ce n'est pas un ancien produit. Nous y sommes parvenus grâce à l'équipe commerciale. Désormais, nous vendons de nouveaux produits et nous avons suffisamment de stock pour faire face à l'attrition. Vous devez également prendre des décisions à cet égard. Mais nous voulons réellement créer une expérience « frictionless », afin que vous puissiez prendre la bonne décision par vous-même. Lorsque vous continuez à identifier les problèmes et les alternatives, toujours dans l'outil Altium Designer, vous verrez que je dispose de plusieurs fenêtres. Dans la première, vous constaterez qu'il n'y a pas de stock sur les composants approuvés. En fait, dans ce cas particulier, il n'y a qu'un seul composant approuvé sur la liste des composants approuvés (ACL). Maintenant, lorsque vous souhaitez trouver des alternatives et que vous identifiez des composants similaires, la troisième fenêtre vous montre que l'API a interrogé des composants similaires et a proposé plusieurs choix aux ingénieurs.

Alex Sapp :
Et puis, bien sûr, vous l'acceptez, vous l'intégrez à la nomenclature et vous poursuivez le processus. Mais il est essentiel que vous identifiiez ces éléments le plus tôt possible. Ce qui nous amène à ce que je considère comme la partie la plus intéressante de ma présentation. Le troisième point à retenir est... une citation qui a été reprise par de nombreuses personnes. Ainsi, pour citer Churchill : « Ceux qui ne parviennent pas à apprendre de l'histoire sont condamnés à la répéter. ». C'est un fait. Quand vous regardez en arrière et que vous regardez soit votre fournisseur spécifique ou tous les fournisseurs approuvés, ou même un marché gris inclus, vous êtes en mesure d'envisager ce qui vous attend de manière plus réaliste.

Alex Sapp :
Je me souviens avoir eu affaire à un entrepreneur très fiable. Il a payé 7 millions de dollars à la DCMA, l'agence de gestion des contrats de la défense, parce qu'il n'a pas respecté les DFARS, les règlementations fédérales sur la défense et le FAR. Donc, en fin de compte, le système de guidage n'a pas été fabriqué à temps parce qu'ils n'avaient pas ce type de données granulaires sur la possibilité de se procurer certains composants qui figuraient dans leur nomenclature, et ils sont tombés de haut.

Alex Sapp :
La direction s'y est intéressée. Des mesures correctives ont été prises par les fournisseurs. Des mesures correctives internes ont également été prises. Un directeur de programme a été licencié. Toutes ces situations se produisent en raison de la chaîne d'approvisionnement, mais ce que nous pouvons faire, c'est en tirer des leçons et commencer à identifier des moyens de réduire ces risques. Ainsi, lorsque nous étudions la disponibilité d'un composant, nous examinons un algorithme assez simple. Il indique simplement le pourcentage de l'année dernière associé à la disponibilité d'un composant. Et vous pouvez sélectionner la période souhaitée. Octopart et l'API Nexar disposent de 10 années de données empiriques provenant de 280 sources d'approvisionnement. Il s'agit d'une énorme quantité de données. Nous avons donc des millions d'utilisateurs. Donc, quand vous examinez les données dont nous disposons, et que vous les analysez sous un autre angle, vous gagnez en efficacité.

Alex Sapp :
Donc cela correspond au nombre de jours pendant lesquels votre niveau de stock de composants approuvés était égal ou supérieur à votre taux d'utilisation de l'année dernière, puis, dans ce cas précis, vous divisez ce nombre par 365. Cela vous aide à identifier votre tolérance au risque. Nous avons vraiment expérimenté nos données. Donc si vous regardez le composant au niveau du numéro de composant d'un client, c'est-à-dire au niveau du CPN, parfois aussi appelé IPN, bien souvent, votre nomenclature semble assez solide. Et au fur et à mesure de nos expériences, en passant en revue chaque couche et en creusant de plus en plus profondément, nous constatons que des éléments qui semblent solides à première vue ne le sont pas toujours. Laissez-moi vous le démontrer.

Alex Sapp :
Ce CPN 924559 a sept composants approuvés. Et l'année dernière, ce fabricant de produits électroniques a consommé environ 65 000 composants sur une période de 12 mois. Leur direction technique se sentait alors rassurée. La gestion de la chaîne d'approvisionnement se sentait elle aussi rassurée. La nomenclature était approuvée et a été envoyée au fabricant pour amorcer la phase de fabrication. À l'heure actuelle, ils ne se soucient pas vraiment du composant qu'ils utilisent, mais les équipes généralement chargées de gérer la chaîne d'approvisionnement et les achats vont simplement renouveler une commande auprès d'un fournisseur. Et, d'une certaine manière, ce processus fait partie de la dynamique de la chaîne d'approvisionnement et de son impact sur l'ingénierie. Passons maintenant à la diapositive suivante. Étudions maintenant le niveau de référence du fabricant. Ce n'est plus le niveau supérieur. Et sur cette liste, vous verrez chacun des composants approuvés. Excusez-moi pour les flèches. Ce que je voulais vraiment mettre en évidence dans cet entonnoir de composants, c'est la raison pour laquelle ce n'est pas aussi sûr qu'on le pensait à l'origine. L'un de ces composants n'a jamais pu être obtenu par leurs fournisseurs l'année dernière.

Alex Sapp :
Cela en dit long. Que se passe-t-il lorsque vous devez recourir à cette alternative ? Désolé, mais ce n'est pas une solution viable. Cela signifie que c'est l'occasion, que ce soit en amont, au niveau de la phase conception, lorsque vous examinez la curabilité ou qu'un EMS fait un appel d'offres, qu'il examine la viabilité d'une nomenclature et qu'il communique avec le fabricant et lui dit : « Désolé, nous pensons que votre nomenclature n'est pas suffisamment solide. Travaillons conjointement pour obtenir une meilleure nomenclature, ou au moins de meilleurs composants qui sont réellement disponibles. » Vous voyez l'autre partie en orange ; elle n'était disponible qu'à hauteur de 30 % l'année dernière. Je ne vais pas lire les deux autres, mais comme vous le voyez, seuls trois de ces éléments étaient en fait curables à 100 % l'an dernier. Et encore une fois, je vais me répéter, mais que cherchons-nous à faire ici ?

Alex Sapp :
Nous pouvons soit regarder des fournisseurs spécifiques. Par exemple, ce fabricant possède 28 fournisseurs approuvés. Ensuite, nous pourrions également l'étendre aux 115 fournisseurs approuvés et franchisés dont nous disposons et à notre outil, Octapart, qui alimente cette API Nexar. Ou, comme je l'ai dit, si vous n'avez pas peur de prendre des risques, que la vie d'une personne n'est pas en jeu, qu'il ne s'agit pas de creuser des kilomètres sur une plateforme de forage, ou encore d'aller dans l'espace, où la tolérance est extrêmement stricte, ou de fabriquer des applications de défense antimissile, vous êtes vraiment en mesure d'avoir une vue d'ensemble ici. Il est assez intéressant de constater que seuls trois de ces éléments étaient disponibles l'année dernière. Et, si vous voulez envisager une négociation, vous savez désormais qu'il y avait deux autres composants que ceux que vous avez achetés qui étaient en réalité disponibles.

Alex Sapp :
Désormais, le service des achats peut négocier ces composants, car ils ne sont pas obligés de s'approvisionner auprès du seul fournisseur auprès duquel ils continuent à commander. Mais ce qu'il faut retenir, c'est qu'ils peuvent partager ces connaissances avec les ingénieurs et qu'ils peuvent effectuer une évaluation plus approfondie pour identifier d'autres alternatives. Lorsque vous combinez les informations sur la chaîne d'approvisionnement concernant la disponibilité avec toutes les connaissances de ces ingénieurs en conception et en composants, vous obtenez d'excellents résultats. C'est nettement mieux. Regardez cette diapositive : vous allez comprendre l'expérience vécue par ce CPM. Il ne peut pas acheter les sept composants approuvés. Il n'en a que 4,54.

Alex Sapp :
Si vous regardez le tableau ci-dessous, vous constaterez que j'ai trié les résultats par ordre décroissant, à partir du nombre effectif de numéros de composants approuvés, et vous pouvez voir que ce composant en particulier est mal classé. Parce qu'il y a un composant qui a été approuvé et qui n'était pas du tout disponible, et nous pouvons découper les données comme bon vous semble. Mais comme je l'ai dit, c'est manifestement mieux lorsque vous concevez, réorganisez, établissez un devis ou analysez votre nomenclature, car l'approvisionnement est un élément clé.

Alex Sapp :
Résumé des points importants à retenir Utilisation d'un flux API dans votre solution de conception. Elle améliore votre visibilité. Elle vous permet de voir plus loin dans la chaîne d'approvisionnement afin que vous preniez des décisions éclairées et qu'un commercial ou un modélisateur de coût ne vous dise pas : «Désolé, retournez à vos dessins ». Et, dans le pire des cas, mes amis ingénieurs n'aiment vraiment pas devoir refaire les cartes. Ils n'en ont pas envie. Ça coûte de l'argent. Ça prend du temps. L'utilisation d'un flux API est donc d'une grande utilité. Maintenant, grâce à ce flux API, vous pouvez interroger ces alternatives dans notre ensemble de données.

Alex Sapp :
Il se peut que la forme, l'ajustement et la fonction en soient pas toujours respectés, mais nous pouvons vous accompagner pour y parvenir. Enfin, le dernier élément est le suivant : l'examen de l'historique de disponibilité, que je viens d'évoquer, vous aide sans aucun doute à créer une nomenclature résiliente en amont. C'est ce que tout le monde veut.

Je vous remercie beaucoup de m'avoir consacré votre temps aujourd'hui et de m'avoir écouté parler des nouveaux produits que nous proposons. Je n'ai jamais été aussi heureux dans toute ma carrière. Et j'ai hâte de discuter avec chacun d'entre vous, car vous avez tous des expériences différentes, des préoccupations différentes, des indicateurs clés de performance différents, et ces données vous permettront d'obtenir une meilleure image et de faire en sorte que vos processus fonctionnent vraiment bien. Merci encore pour votre temps. Je me tiens à votre disposition et je referai bientôt une nouvelle intervention.

A propos de l'auteur

A propos de l'auteur

Alex Sapp is the Director, API Commercial Strategy at Octopart. Alex is a graduate of the Univ. North Carolina, an SAE G19 D Committee Member, IDEA-ICE-3000 Certified Inspector, Certified Six Sigma Green Belt, Certified AS9100:2016 Internal Auditor, Freemason, husband, and proud father.

Articles les Plus Récents

Retournez à la Page d'Accueil